Les erreurs à éviter pour créer une carte de visite

Créer une carte de visite est un exercice bien plus complexe qu’il n’y paraît. En effet, il y a un certain nombre d’élements à prendre en considération, tant sur le plan technique que sur le plan esthétique.

Le format

Une carte de visite standard mesure 85 x 54 mm. C’est le format le plus commun. Cependant rien ne vous oblige de vous y conformer. Si votre secteur d’activité vous le permet, n’hésitez pas à casser les codes en faisant preuve de plus fantaisie.

Néanmoins, évitez les formats trop grands ou au contraire trop petits. Dans le premier cas votre carte de visite aura du mal à entrer dans le portefeuille de vos prospects, qui risquent du coup de la jeter. Dans le second, vous ne pourrez mettre qu’un nombre limité d’informations.

Les informations

Il n’est pas toujours évident de savoir quelles informations mettre sur une carte de visite. On est souvent tenté d’en mettre trop… ou pas assez. Pour ne rien omettre il suffit de répondre à ces trois questions :

Qui ?

  • Vos nom & prénom
  • Le nom de votre société accompagné de son logo
  • Votre fonction au sein de la société

Quoi

  • L’activité de votre entreprise
  • Votre slogan/argument publicitaire (en une phrase de préférence assez courte)

Comment

  • Votre numéro de téléphone
  • Votre mail
  • Une adresse postale si cela s’avère nécessaire
  • Votre site internet

Les couleurs

Le choix des couleurs va dépendre de plusieurs éléments. Si votre entreprise a une charte graphique bien définie, réutilisez les mêmes codes couleur. Cela permet de créer une harmonie entre vos difgférents supports de communication. Vos prospects pourront vous identifier plus facilement, dès le premier coup d’oeil.

Dans le cas où vous n’êtes pas soumis à une charte graphique, utilisez alors des couleurs en fonction de votre activité. Par exemple une banque doit paraitre sérieuse. Il vaut donc mieux garder un esprit corporate et adopter des couleurs qui inspirent la confiance comme le bleu. A l’inverse, si vous évoluez dans un univers artistique, vous pouvez vous permettre d’employer des couleurs bien plus vives.

Si vous avez un doute, restez sobre ou faites appel à un graphiste professionnel. Dans tous les cas, évitez d’utiliser trop de couleurs. Deux ou trois suffisent.

Les points techniques

Comme tout fichier destiné à être imprimé, vérifiez attentivement les poitns suivants :

  • Votre document a du fond perdu
  • Vous avez respecté la zone de sécurité vierge située à 2/3 mm des bords (zone tranquille)
  • Vos couleurs sont en Cmjn
  • La résolution de votre fichier est bonne (minimum 150 DPI)
  • Vos polices de caractères sont intégrées ou vectorisées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *